Conseil municipal pas extraordinaire du 19 décembre.

Nous avons reçu les convocations pour les prochaines commissions (12 décembre, 17h) et le conseil municipal pas extraordinaire (19 décembre, 16h, ouvert au public).  Vous en trouverez l’ordre du jour et les documents de séance ci-dessous :

CM V1 – OJ

CM V1 – Pavé

Nul doute que le maire, vu ses récentes promesses de transparence et de moralisation de la vie politique, ne verra pas d’un mauvais œil la diffusion de ces délibérations au public avant qu’elles ne soient discutées en séance.

I. Commission plénière.

Le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) présentait comme chaque année quelques graphiques problématiques dans leur mise en forme, ce qui provoque des biais de lecture. La volonté de mettre ainsi l’accent sur certains aspects du budget (notamment une variabilité des recettes de fonctionnement que justement un graphique bien construit tendrait à minimiser) a été assumée par les services après mes questions.

La crèche de l’Avenir fait partie des investissements signalés dans le DOB, avec 50 000€ pour 2019. Suite à ma question sur l’objet de cette somme, il m’a été répondu qu’il s’agissait du financement d’études pour la crèche. Le projet visant à détruire l’Avenir semble plutôt prévu pour être mis en œuvre à partir de 2020.

La droite a posé une question sur un investissement indiqué pour la sécurisation de bâtiments municipaux. L’élu en charge, Yann Guével, n’a pas donné de réponse à leur demande d’éclaircissement sur les dispositifs prévus. Il a reporté la discussion au conseil de février 2019.

Cette façon de faire est tout à fait gênante :  en effet, soit le budget est fait à l’aveugle, soit l’élu a déjà une idée assez précise de ce qui va être mis en place et refuse de répondre à des conseillers municipaux en commission…

II. Commission thématique.

De nombreuses délibérations étaient à l’ordre du jour, et notamment celles concernant le remaniement rendu nécessaire par les démissions de Polard et Masson. Les élus des oppositions ont souligné le problème posé par ces délibérations qui laissent en blanc le nom des futurs élus. De plus, j’ai fait remarquer que plusieurs des délibérations suivantes sont signées ou présentées par des élus dont la délibération n°1 signale pourtant la démission…

La troisième décision modificative du budget était soumise à la discussion, avec là encore, un souci d’ordre formel : en effet, la liste des élus doit être jointe à cette décision modificative, mais elle ne comportait que 53 noms sur les 55 élus qui voteront cette délibération le 19 décembre.

Une délibération portait sur le tarif de location des salles municipales (salle des conférences et salle des syndicats). Celles-ci, bien que de tailles différentes, sont louées au même prix. J’ai demandé des précisions sur l’établissement de ce prix de location. Je n’ai pas eu de réponse satisfaisante (mais ensuite j’ai reçu une réponse écrite dont je reparlerai au conseil). Mme Abiven, qui préside la commission en tant qu’ élue aux finances -malgré la délibération 1 qui la donne pourtant comme démissionnaire- a lâché un méprisant : « c’est historique », comme justification de ces tarifs.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s